Partenaires

L’alphabétisation, une priorité nationale, une responsabilité partagée
Dans le cadre de la mission de coordination dévolue à l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Analphabétisme pour réduire le taux d’analphabétisme à 20% en 2021 et à moins de 10% à l’horizon 2026, plusieurs partenariats ont été développés
Nos partenaires nationaux
La société civile
Les organisations de la société civile constituent un partenaire clé et efficace dans le domaine de la lutte contre l’analphabétisme.
En effet, le partenariat entre l’Agence et ces organismes a connu une nette progression. Cela s’explique, notamment par l’évolution du nombre des organisations partenaires qui est passé de 1813 en 2015-2016 à environ 2397 en 2016-2017.
Organismes et Départements Gouvernementaux
Une convention de partenariat a été signée entre le CSEFRS et l’ANLCA le 18 janvier 2018 a pour objet l’échange et partage de données et d’informations dans le domaine de l’éducation et de la formation.
Le MENFPRS se situe parmi les principaux partenaires de l’ANLCA depuis sa création en 2013 compte tenu de son rôle d’accompagnement à l’ANLCA pour la mise en place de ses structures. Dans ce cadre, une convention de partenariat a été signée le 30 Janvier 2017 et a pour objet la supervision et l’exécution du programme d’alphabétisation aux niveaux régional et provincial.
Secrétariat d’Etat Chargé de la Formation Professionnelle
Conscient de la nécessité de promouvoir les jeunes analphabètes et de renforcer leurs compétences et leurs employabilités, une convention de partenariat a été signée le 29 Juillet 2017 entre le Département de la Formation Professionnelle et l’ANLCA pour la réalisation d’un programme d’alphabétisation et de formation par apprentissage au profit de 5000 jeunes analphabètes âgés (es) de 15 ans et plus.
Secrétariat d’Etat Chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Dans le cadre du protocole d’entente entre l’Institut UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (IUL) et l’ANLCA sur la mesure des apprentissages des alphabétisés, une convention cadre a été signée avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres le 10 Novembre 2016 en vue d’impliquer les Universités et les instituts de recherches dont les domaines d’intérêt touchent aux thématiques d’alphabétisation et l’éducation des adultes.
Dans le cadre de collaboration et de partenariat entre l’ANLCA et le Ministère du Tourisme, du Transport Aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale, plusieurs programmes d’alphabétisation fonctionnelles ont été réalisés au profit des artisans(es) à savoir
  • Réalisation d’un programme d’alphabétisation fonctionnelle au profit de 12 300 artisans(es) ;
  • Mise en œuvre d’un programme d’alphabétisation fonctionnelle en langue française au profit de 10 000 artisans(es) au titre de l’année 2018-2019 ;
  • Mise en œuvre d’un programme d’alphabétisation en langue arabe au profit de 3 000 artisans(es).
Convention de partenariat a été signe avec le MRAFP le 07 Septembre 2018 a pour objet la collaboration et la coordination avec les administrations publiques pour lutter contre l’analphabétisme.
En coordination avec le Ministère Chargée des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration, un programme d’alphabétisation a été réalisé au profit des migrants et réfugiés en adoptant les langues et la culture marocaine en tant que levier primordial pour favoriser l’insertion sociale. A cet égard, un plan d’action a été réalisé au titre de l’année 2017-2018 pour l’alphabétisation de 2 000 migrants et réfugiés. Cette action s’inscrit dans le cadre de la convention signée le 13 Octobre 2017 entre les deux partenaires.
L’ANLCA travaille en coordination avec la DGAPR sur l’alphabétisation des incarcérés à travers différents programmes et plans d’action
  • Elaboration d’un CD-Rom sur les droits et les obligations des incarcérés analphabètes conformément à la convention de partenariat signée entre la DGAPR et l’ANLCA le 27 Novembre 2015 ;
  • Mise en œuvre d’un projet de formation des alphabétiseurs détenus qui vont alphabétiser 11000 détenus analphabètes à partir de l’année 2016 ;
  • Mise en œuvre d’un programme d’alphabétisation au profit de 2 025 détenus (es) dans le cadre de la convention signée entre les deux institutions le 03 Octobre 2018 et avec l’appui financier du Programme des Nations Unies (PNUD).
Conseils territoriaux
Signature des conventions de partenariat avec les conseils régionaux ci-dessous, pour la réalisation d’un plan territorial d’alphabétisation pour chaque région :
  • Signature d’une convention de partenariat avec le Conseil Régional de Tanger Tétouan Al-Hoceima le 23 Mai 2016 ;
  • Signature d’une convention de partenariat avec le Conseil Régional de Rabat-Salé-Kénitra le 09 Aout 2016 ;
  • Signature d’une convention de partenariat avec le Conseil régional de Guelmim-Oued Noun le 27 décembre 2016 ;
  • Signature d’une convention de partenariat avec le Conseil régional de Fès-Meknès le 28 Aout 2018 ;
  • Signature d’une convention de partenariat avec le Conseil régional de Marrakech-Safi le 06 septembre 2018 ;
Etablissements publics et les universités
Convention de partenariat signée avec L’Entraide Nationale le 17 Septembre 2015 pour la réalisation des programmes d’alphabétisation au profit des personnes analphabètes bénéficiaires des services de l’Entraide Nationale et des centres qui y relèvent, notamment ceux qui sont en situation précaire ou en situation d’handicape en vue d’améliorer leur situation et favoriser leur insertion dans la société.
Conformément à la vision stratégique de l’ANLCA qui met parmi ses priorités l’amélioration de la qualité des apprentissages et le renforcement des capacités des différents intervenants, ainsi dans le but de professionnaliser le métier d’alphabétiseur, une convention de partenariat a été signée avec l’ANAPEC le 07 Mars 2018 pour la réalisation d’un programme de formation au profit des jeunes diplômés travaillant dans le domaine de l’alphabétisation.
5 conventions ont été signées avec les universités suivantes :
  • Université Abdelmalek Esaadi-Tétouan
  • Université Sultan Moulay Slimane- Beni Mellal
  • Université Hassan 1er -Settat
  • Université Moulay Smail-Meknès
  • Université Sidi Mohammed Ben Abdellah.
Les conventions susmentionnées consistent à adhérer les universités et établissements y afférents dans le chantier d’alphabétisation et de l’éducation des adultes.
Partenaires internationaux
Le Maroc bénéficie d’un appui budgétaire et technique de l’Union européenne depuis 2008, visant l’accompagnement de la Stratégie nationale d’alphabétisation. Cet appui s’est concrétisé par deux programmes :
  • Le programme ALPHA I (2008 – 2015, d’un montant de 27 Millions EUR) réparti entre un appui budgétaire au secteur de l’alphabétisation et un appui complémentaire sous forme d’assistance technique (renforcement des capacités techniques de la DLCA et études).
  • Le programme ALPHA II (2013 – 2018, d’un montant de 35 Millions EUR) réparti entre un appui budgétaire au secteur de l’alphabétisation et un appui complémentaire sous forme d’assistance technique (renforcement des capacités techniques de l’ANLCA, études, application mobile ALPHA NOUR, supports de communication et organisation d’évènements)
Cet appui dans ses deux phases a contribué à la réalisation de résultats probants dans le domaine notamment au niveau de :
  • La réduction du taux d’analphabétisme pour les publics et les régions cibles;
  • Le renforcement des capacités de pilotage et de suivi de la stratégie ;
  • Le renforcement des capacités d’intervention des ONG notamment ;
  • L’amélioration de la qualité des apprentissages et de l’encadrement andragogique ;
  • La mise en place d’une validation et d’une certification des acquis ;
De même, cet appui a contribué au balisage du terrain pour la mise en place de l’Agence nationale de lutte contre l’Analphabétisme.
Une troisième phase du programme a été approuvée par l’Union européenne, d’un montant de 50 Millions EUR pour la période 2018-2022. Le programme ALPHA III doit être signé d’ici fin 2018.
L’ANLCA continue à coopérer avec le bureau de l’UNESCO au Maghreb, une coopération qui a été renforcée par la signature d’un accord cadre de coopération, le 07 février 2017 ayant en tant qu’objectif la convergence des visions et des actions vers la finalité fondamentale adoptée par les deux parties qui est la réduction du taux d’analphabétisme au Maroc en consolidant les efforts dans les éventuelles pistes de coopération au profit de l’alphabétisation. Cette convention vise concrètement à formaliser une assistance technique dans le processus d’alphabétisation.
L’UNESCO assure également l’accompagnement et l’appui à la mise en œuvre de la deuxième tranche du projet de la Recherche -Action pour la Mesure des Apprentissages des bénéficiaires des programmes d’Alphabétisation (RAMAA II), et ce, dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d’accord signé entre l’ANLCA et l’institut de l’Unesco pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) en date du 17 Novembre 2015.
L’ANLCA mène actuellement avec le DVV International le travail sur l’opérationnalisation des plans d’actions au titre des années 2017 et 2018 et qui découlent de l’accord-cadre conclu entre les deux institutions, le 20 décembre 2016. Ce cadre de coopération vise à appuyer l’Agence à mettre en place un système de formation dans les métiers d’alphabétisation.
La coopération espagnole
Dans le cadre d’un accord de gestion déléguée entre l’Union Européenne et l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID), un accord a été conclu entre l’ANLCA et l’AECID pour la réalisation d’un programme d’alphabétisation pour les migrants en situation légale au Maroc ainsi qu’un programme d’alphabétisation à distance pour les Marocains résidant à l’étranger.
Le Programme des Nations Unies pour le développement au Maroc (PNUD)
L’ANLCA et le Programme des Nations Unies pour le développement au Maroc (PNUD) collabore dans l’opérationnalisation du plan d’action relatif à un processus de formation au profit des détenus, et ce, dans le cadre de l’appui du (PNUD) à la mise en œuvre de la stratégie de la direction générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR).