Stratégie nationale de l’alphabétisation

Feuille de route 2017-2021
La vision stratégique proposée se focalise sur l’intensification de la coordination et le renforcement de la mobilisation de tous les intervenants afin d’accélérer le rythme des réalisations quantitatives et qualitatives des programmes de la lutte contre l’analphabétisme, dans l’objectif de ramener le taux d’analphabétisme à 20% à l’horizon 2021 et à moins de 10% à l’horizon 2026.
Pour concrétiser cette vision il faut s’appuyer sur trois objectifs stratégiques à savoir :
– Le renforcement des fondements de la bonne gouvernance par :
  • L’harmonisation entre les structures organisationnelles et consultatives de l’agence et l’adoption d’une méthode de gestion basée sur les résultats et l’approche par projets ;
  • Poser des bases et les déterminants nécessaires pour fournir les outils de gouvernance par la préparation des guides de procédures, l’adoption de l’arsenal juridique et l’adoption d’un système de contrôle interne et de contrôle de gestion ;
– L’amélioration de la qualité des apprentissages par l’adoption des principes de l’ingénierie des programmes d’alphabétisation et accordé de l’importance au renforcement des capacités des différents intervenants par l’adoption d’un système professionnelle global de formation ;
– L’adaptation de l’offre à la demande par le passage progressif d’une logique de de l’offre à une logique de la demande, pour cela il faut adopter la méthodologie de groupement et de ciblage en plus de mettre en place les conditions nécessaires a un apprentissage attractif en commençant par assurer des centre permanent d’alphabétisation et en passant par la réalisation des programmes répondant aux besoins des bénéficiaires et en terminent par la qualification de tous les acteurs de l’acte d’alphabétiser.
Afin de d’atteindre les objectifs voulus la priorité sera accordée aux catégories suivantes :
  • Les femmes et les filles : vu qu’elles constituent la part la plus importante des personnes analphabètes ;
  • Le milieu rural : en tenant compte du taux d’analphabétisme élevé d’analphabétisme dans ce milieu et pour participer au développement local et limiter l’exode rural ;
  • Les jeunes : cette catégorie constitue les tuteurs et futurs parents , raison pour laquelle il faut les aider à s’intégrer socialement et économiquement et les protéger de tout dérive et désespoir.
La feuille de route 2017/2021, basée sur une approche globale et intégrée, est axé sur trois principes en concordance avec le contenu de la vision stratégique du système de l’éducation et la formation :
  • Equité et égalité : réduire les écarts en alphabétisation entre les différentes catégories : genre, milieu de résidence, régions, tranches d’âge,
  • Qualité : adopter les principes d’efficacité et d’efficience dans la planification, la programmation, la gestion, la réalisation, l’évaluation et l’encrage de la culture de rendement et des résultats chez tous les intervenants,
  • Développement des individus et de la société : Garantir la complémentarité entre les programmes d’alphabétisation et les projets de développement social et l’adéquation entre ces programmes avec les besoins réels des bénéficiaires en tenant compte de leur aspiration, environnement, sexe et de leurs activités professionnelles.
Cette feuille de route comporte 25 projets.